Interview athlète : Jean Simon Roy Lemaire

Roy Lemaire

Hey p’tit W2STER comment tu vas?

Aujourd’hui est un grand jour!

En effet, si tu fais partie de la team depuis un petit moment, tu le sais déjà mais j’ai eu la chance de faire l’interview de Jean simon ROY LEMAIRE !

Si tu ne le connais pas, pour faire simple il termine 4ème aux opens en 2018,  5ème en 2019 et se qualife aux games pour representer le CANADA!

Il nous as fait l’honneur de répondre à vos questions aujourd’hui. On a donc discuté de CROSSFIT, PROGRAMMATION, NUTRITION etc….

Je te laisse découvrir cela!

Roy Lemaire

1) Peux tu te présenter ? Quels sports pratiquais tu avant le Crossfit ?

R: Je m’appelle Jean-Simon Roy-lemaire J’ai 25 ans pour 1m76 . j’ai toujours fais plusieurs sports mais j’ai joué longtemps au football américain.

2) Depuis combien temps pratiques tu le Crossfit ?

R: j’ai commencé le Crossfit en 2014

3) Comment as tu découvert cette discipline ?

R: je regardais la télé et il y avait une diffusion des Games 2013. J’ai fais mes recherches et trouvais ça interessant alors je suis allé au gym le plus proche et j’ai essayé.

4) Pourquoi avoir commencé le Crossfit ?

R: je trouvais ça intéressant d’intégrer plusieurs disciplines et ne pas être excellent dans une chose mais bon dans tout.

5) As tu tout de suite commencé en souhaitant participer aux games ou simplement comme loisir ?

R: au départ comme loisir. Je m’en servais pour m’entrainer après mes saisons de foot us. Par la suite, des gens on commencé à me dire que je pourrais avoir un bon potentiel. Alors j’ai arrêté de jouer au football et j’ai fais du Crossfit mon sport pour tester où je pourrais aller.

6) Quel a été le déclic qui t’as fait comprendre que tu avais les capacités pour te rendre aux games ?

R: je n’ai pas eu de déclic. J’ai toujours cru en moi et je crois que tout est possible dans la vie si on met les efforts nécessaires et que notre mindset est au bon endroit. J’ai eu le « déclic » quand j’ai eu la confirmation officielle.

Roy Lemaire

7) Tes principales qualités et défauts ?

R: Je dirais que je suis quelqu’un de très discipliné. Je n’ai pas eu un parcours facile alors j’ai du apprendre à me débrouiller et travailler fort à un très jeune âge. Je travaille parfois peut être même trop ce qui peut devenir un défaut si on veut. Je n’aime pas avoir de faiblesses. 

Je suis quelqu’un de relativement fermé pour plusieurs raisons mais on est gagnant à apprendre à me connaitre.

8) Ton mouvement préféré ? Celui que tu aimes le moins ? Pourquoi ?

R: je n’ai pas de mouvement préféré. Je dis toujours le burpee parce que personne n’aime ça et pour moi c’est un mouvement que j’ai fait trop souvent alors je ne le trouve plus aussi terrible. 

Par contre, le thruster est le pire. Autant c’est un mouvement extrêmement payant pour le développement mais il est horrible pour le sentiment qu’on a à le faire. Il vient chercher notre âme.

9) Ton WOD préfèré ? Celui qui t’a laissé le plus mauvais souvenir ? Pour quelles raisons ?

R: je n’ai pas de wod preferé. Mais un que je me suis bien rappelé est celui avec les 1 milions de step overs au dernier régionaux. C’était du bon.

10) Comment expliques-tu que tu ai réussi «  en si peu de temps » à te qualifier aux games alors que d’autres essayent sans succès depuis des années ? Quel est la différence entre toi et eux ?

R: Je mets beaucoup d’enfases sur les détails. La nouvelle formule ma aussi permis de sortir du lot puisque je performe relativement bien aux opens et me prépare relativement bien à ceux-ci. Ma discipline joue aussi un grand rôle. Je suis très strict sur ce que ne fais autant à l’intérieur que l’extérieur du gym. 

Par contre j’essaie de rester très équilibré et de pas toujours prendre les choses très sérieusement. 

11) Comment gérer-tu ta programmation ?

R: Je la gère par moi même. Je programme d’avance et m’ajuste souvent en cours de route selon les forces et faiblesses à travailler.

12) À quoi ressemble ta semaine d’entraînement ?

R: C’est très vague comme question mais j’essaie de toucher à « tout » toutes les semaines. 2 à 3 sessions par jour je sépare le conditionning, la force/haltéro, gymnastique et metcons selon l’endroit où je me situe dans la programmation.

Je passe beaucoup de temps dans une journée dans le gym en plus d’y travailler.

13) As tu changé ta programmation pour te préparer aux games ?

R: C’est sur que je me suis assis pendant de longues heures à tout penser et planifier pour m’enlever un poids des épaules parce que c’est différent. 

En gros, j’ai mis plus d’enfase sur ce qui se passe à l’extérieur du gym. Des choses qu’on ne fait pas tous les jours et pratiquer plus de high skill level pour être en mesure de pouvoir tout faire ou presque. Je déteste ne pas être en mesure de faire quelque chose.

14) Lors de tes débuts, suivais tu simplement la programmation de ta box ou avais tu déjà un training spécifique ? Et si non qu’est qui t’as décidé à passer au « niveau supérieur » ? 

R: Je suivais les cours de groupe et un coach du gym m’a accroché pour me dire que je perdais mon temps alors il m’a initié à une plus grande programmation.

15) En tant que coach et athlète, j’imagine que tu dois très souvent te retrouver à t’entraîner seul tôt le matin ou tard le soir. Comment fais tu pour trouver la motivation et mettre autant d’intensité que dans un WOD réalisé avec d’autres athlètes et dans de meilleures conditions ?

R: Le mindset. Se rappeler sans cesse pourquoi on fait ça. Mais effectivement ce n’est pas toujours facile parfois même très difficile. On a des hauts et des bas mais l’important c’est de le faire et se créer une habitude. Parfois les petites choses font toute la différence.

16) Gères tu toi même ton plan alimentaire ou es tu aidé dans cette démarche ?

R: Je gère moi même. J’ai posé plusieurs questions, fais des recherche et j’ai réouvert d’anciens livres que je lisais à l’école et j’ai fais beaucoup d’essais et d’erreurs. J’ai l’avantage d’avoir un système qui réagis rapidement aux changements.

17) As tu effectué un changement à ce niveau en prévisions des games ?

R: J’ai peaufiné mais j’essaie de garder ça le plus simple possible et rester dans la même routine.

18) À quoi ressemble «  une journée dans ton assiette » ?

R: Un smoothie avant le training puisque je m’entraine tôt je n’aime pas être plein et je fais souvent du conditionning. Je déjeune par la suite oeufs, gruau, légumes fruits après avec bu un shake.

Je mange des collations aux heures avant mes prochains entrainements qui contiennent pratiquement que des glucides. J’ai un 2ème shake après l’entrainement. 

2 post workout meal viande, légumes , riz ou patates douces avec des fruits.  Je vais avoir ma collation de fin de soirée que j’adore. Yogourt grec mélangé avec beurre d’amande, gruau chocolat noir, banane, un peu de protéine.

19) Comptes tu tes calories et macro ou plutôt au feeling ?

R: j’ai beaucoup regardé mes macros selon les journées où je m’entraine moins ou plus. Je l’ai tellement fais longtemps que maintenant je le sais au feeling.

20) Suite à ta qualification, y a-t-il eu beaucoup de changement dans ta routine ? ( Plus de sollicitations de « marques », plus de pression etc.)

R: De la pression oui. De moi même surtout. J’ai la mauvaise habitude de toujours me mettre de la pression. Sinon le reste est sensiblement pareil.

21) Communiques tu avec d’autres athlètes ( Mr. Finkowki, Mr Vellner etc.) pour vous donner des conseils ou vous organiser des sessions d’entraînements ?

R: Non pas encore mais éventuellement j’aimerais entrer plus en contact avec d’autres athletes.

22) Te rends-tu aux games en te disant «  Fuck ! Castro est complètement taré ! Comment va-t-il me torturez et est ce que je suis prêt pour ça ? » ou plutôt «  Je suis Batman et je vais prouver à Castro que rien ne peut m’arrêter ! » ?

R: Haha non pas du tout. Je préfères y aller avec aucunes attentes. Il arrivera ce qui arrivera.

23) Que penses tu de la nouvelle politique de Greg GLASSMAN, en termes de communication autour du Crossfit ?

R: je dirais qu’à ce stade il n’a plus rien a dire vraiment. C’est dommage pour plusieurs raisons mais on ne peut rien y faire.

24) Les erreurs les plus courantes que tu as pu constater chez le crossfiteur « Lambda » ?

R: Vouloir tout avoir et faire maintenant tout de suite ! Souvent sauter trop d’étapes. Ca peut payer sur le court terme mais ca se ratrape toujours plus loin.

25) Si tu pouvais enseigner une seule leçon retenue par ton expérience laquelle serait-elle ?

HWPO  (N.b: Hards works pays off)  » Mat fraser » 

Plus sérieusement la discipline et constance sont la clé.

26) Que conseilles tu à un crossfiteur « lambda » qui souhaites se lancer dans la compet ?

R: Travailler sur le conditionning et par la suite cibler les forces et faiblesses. Essayer d’être le plus complet possible. Mais en numéro 1 si on a pas de moteur on ne peut pas suivre. Avoir un gros working capacity.

27) Aura-t-on, l’honneur, de te voir participer aux W2ST online, ou de créer un wod pour cette compétition ?

R: Ce serait un honneur

28) Accepterais tu de rejoindre le groupe/ la communauté ?

R: tout à fait

29) Comment peut-on te soutenir ?

R: par mon compte instagram 

Jean-simon roylemaire / King and the mayor.

Go fund me!

Merci d’avoir répondu à nos question Et nous ne manquerons pas de te suivre dans ton parcours aux Games !

Propos recueillis par Vincent R.

Comments

comments