Interview W2ST : Cap sur Vikings training

1) Pouvez vous présenter la ou les personnes qui se cachent derrière la programmation Vikings Training ?

Jocelyn Chaney, 27 ans, du Nord-Est et passé par Dijon, Montréal, Besançon et maintenant Limoges.
La préparation physique a toujours été au centre de mes intérêts et suite à plusieurs interactions avec le milieu CrossFit à Montréal et notamment Matthieu Dubreucq à Laval, j’ai décidé de développer mes connaissances et ma pratique en CrossFit. Aujourd’hui je propose une préparation au “sport du CrossFit” qui est l’essence de l’ensemble de ces expériences.

Vikings training

2) Pourquoi avoir décidé de lancer cette programmation en ligne ?


Après avoir testé plusieurs programmations, j’ai décidé de créer VIKINGS TRAINING. Pourquoi? De nombreux désaccords face à la conception des programmations.

La méthode CrossFit propose des séances basées sur l’intensité. Ce concept fonctionne quand le volume est relativement réduit. Cependant pour devenir un athlète complet (SPORT du CrossFit, ne pas confondre) il faut toucher plusieurs qualités physiques et plusieurs modalités de pratiques dans une même semaine. Il faut donc augmenter le volume. Mais attention, l’intensité doit être régulée pour que le volume prenne du sens. Le problème bien souvent rencontré, c’est qu’il n’y a pas de réels cycles dans certaines programmations CrossFit, ainsi on se retrouve avec parfois 7 à 8 metcons à réaliser dans la semaine avec, à côté, un objectif parallèle de développement de la force par exemple. Ce n’est physiquement/nerveusement pas possible (ou alors vous vous donnez à moitié sur ce que vous faites). Nous pouvons augmenter notre volume d’entraînement de 200% mais nos capacités de récupération resterons toujours bloquées à 100% (nous parlons d’athlètes naturels, bien évidemment). Nous avons donc un capital intensité à distribuer dans la semaine en fonction de notre OBJECTIF.
Il y a plusieurs chemins qui mènent au même endroit, au même objectif, j’adore créer et je voulais définir mon propre chemin.

3) Comment s’organisent les séances que vous proposez ?


VIKINGS TRAINING est une programmation périodique (avec des cycles plus ou moins long en fonction de la période de l’année) Le but est d’amener l’athlète Viking à deux “périodes de forme” et non d’être moyen toute l’année. Les séances sont construites autour de ces objectifs. Evidemment, il est possible de se sentir moins affûté qu’en général sur une des dominantes du CrossFit lorsque nous ne sommes pas sur une “période de forme”, c’est le jeu ! Le but sera de répéter nos cycles de mois en mois, d’année en année et de rehausser nos compétences à chaque foisvikings team

4) En quoi votre programmation va se différencier d’une autre programmation ?


VIKINGS TRAINING ne cherche pas à se différencier. Je perçois ça comme un mauvais focus. C’est la simple et bonne raison pour laquelle je m’intéresse très peu aux autres programmations. Je trouve qu’arriver à rassembler toutes ses propres connaissances, ses expériences pour les transmettre dans son projet, c’est déjà bien assez prenant mentalement. Je reste concentré sur ce que j’aimerai faire, sur faire ce qui me ressemble car c’est ça qui me plaît, regarder ce que les autres font me détournerait de mon propre chemin. Donc je ne peux pas réellement vous dire ce qu’elle a de mieux qu’une autre programmation. Mais je peux vous dire ce qui plaît, sans comparer avec les autres ;). Ce qui plaît, c’est que les Vikings ressentent l’intérêt que j’ai pour eux et l’intérêt qu’ils ont les uns envers les autres, à rester soudés dans le ‘’drakkar’’.

5) Votre programmation est elle complémentaire à celle d’une box ou doit-elle être suivie exclusivement ? 


Ca reste une programmation qui cherche à développer des athlètes ELITE et RX. Pour ça, ça demande un minimum de volume et une hiérarchisation des séances dans la semaine. Difficile de suivre autre chose à côté car “à courir plusieurs lièvres, on en attrappe aucun”.

Mais, toutefois, je conseille bien souvent à mes vikings, et surtout aux RX, de partager 1 wod avec ceux de leur box (comme les team wod du samedi par exemple) pour garder l’esprit famille. Le but n’est vraiment pas de tendre dans le sens inverse de l’âme du CrossFit ; la communauté. Il faut toujours l’entretenir car c’est aussi grâce à elle que ces gens sont venus vers VIKINGS TRAINING.


Par contre, depuis, j’ai mis en place le VIKINGS FUCK WEAKNESSES, une programmation personnalisée focalisée sur un point faible, à base de 2 ou 3 séances par semaine. C’est un programme additionnel, vous n’êtes pas obligés de suivre le programme VKT RX ou ELITE à côté, vous pouvez très bien le faire en parallèle de la programmation d’une box. Je tenais aussi à transmettre ce que je peux transmettre aux personnes qui n’ont pas forcément les minimas RX ou ELITE, mais qui ont déjà une attitude méritante !vikings training

6) Comment avez-vous acquis les connaissances vous permettant de mettre en place une programmation ?


Plusieurs choses, headcoach CrossFit Limoges (2015-2018), qui a été le tremplin vers mon métier actuel.
les diplômes d’état que j’ai suivi au cours de mon cursus :  

  • Maîtrise Entraînement, Management et Ingénierie du Sport (STAPS DIJON)
  • Kinésiologie (UNIVERSITE DE MONTREAL)
  • BF2 Haltérophilie (CREPS TOULOUSE)
  • DU préparation physique CEP COMETTI (DIJON)

Les formations :

  • CF LEVEL ONE (LAVAL, QUEBEC)
  • Neurotyping (C.Thibaudeau, TOULOUSE)

Les workshops :

  • Tous les workshops PRIMAL PERFORMANCE (Stagiaire un an, DIJON)
  • ADRENALINE (L.Araneda, DIJON)
    et surtout, mon expérience personnel dans :
    *les relations humaines
    *mes entraînements
    *mes compétitions.

    ——————-

7) Faut-il des standards minimum pour suivre votre programmation ?


Il y a des minimas fixés en RX ou ELITE sur les mouvements principaux du CrossFit. Mon but est de faire profiter du coaching à un plus grand nombre à travers cette programmation. Pour ça, mon devoir est de les rendre les plus autonomes possibles pour transformer leur potentiel en performance. Il faut donc qu’ils aient un minimum d’aisance avec les termes, les mouvements, la psycho du sport (c’est ce qu’il y a le plus à travailler en principe ) etc.
Il n’y a pas de minimas fixés pour le VIKINGS FUCK WEAKNESSES, simplement de la communication pour voir si on trouve un terrain d’entente autour de l’objectif et le game plan.

8) Cette dernière est elle plutôt orienté gym, haltero ou cardio ? 


C’est une programmation périodique qui vise à atteindre des périodes de forme avec une optimisation de son niveau de fitness global selon le sport CrossFit. L’entraînement tend à être holistique.
Pour Vikings Fuck Weaknesses, c’est l’inverse, on met de la fréquence sur un point faible, sur une branche seulement du CrossFit.

9) Si vous deviez résumer votre vision du crossfit et votre philosophie d’entraînement que diriez-vous ?


Je dirais deux mantras:
“Better people make better athlete “ de Ben bergeron
et
“Pratiquez en y mettant l’âme” de Kobayashi Sensei, mis en lumière par Vincent Issartel (Coach sportif sur Dijon/Lyon)
Le CrossFit est bien plus qu’un sport ou une activité physique, c’est un lifestyle.

10) Un WOD dont vous êtes à l’origine dont vous êtes particulièrement fier ? 


Ce n’est pas vraiment un wod, des wods y’en a trop mais j’utilise beaucoup le test 45/15 VIKINGS au air bike (que j’ai adapté du test Georges Gacon), pour définir les pacings sur les entraînements.
voici le lien
https://www.youtube.com/watch?v=jCnNpc23JnU&list=PLylgKcaWYNcDE8XsJ5fqeexuJstzR5Fvg&index=6

Et pour le coup, c’est assez dur mentalement :  simple et efficace.

11) Comment peut-on rejoindre votre programmation et ou vous suivre ?


On peut rejoindre la programmation en écrivant sur instagram (@vikingstraining) ou sur la page facebook Vikings Training pour avoir des informations.

———-

12) Un dernier mot ?


Merci à vous pour vos questions pertinentes et je reste à disposition des athlètes pour répondre à leurs questions.

Comments

comments